Charte déontologique

Attention : Cet article date de plus de 3 ans mais n'est pas forcément obsolète. Lisez-le avec précaution.
charte déontologique Claude Schell coaching


1. Je reconnais la dignité de tous les humains indépendamment de leur statut physiologique, psy-chologique, social ou économique.

2. Il est de la responsabilité protectrice principale du coach de fournir au client les meilleurs ser-vices possibles et d'agir de manière à ne lui causer aucun préjudice délibérément.

3. Le coach s'efforce de développer chez ses clients la conscience de leur dignité, de leur autonomie et de leur responsabilité personnelle ainsi que de leur fonctionnement dans les mêmes conditions.

4. Ma pratique déontologique implique l'engagement éclairé dans une relation contractuelle avec un client, relation contractuelle que les deux parties devraient avoir la compétence et l'intention d'accomplir. Lorsqu'un client est inapte ou n'est pas désireux de fonctionner de manière auto-nome et responsable dans une relation contractuelle, je dois trouver une issue à cette relation de manière à ne causer aucun préjudice au client.

5. Le coach n'exploitera un client d'aucune manière, en ce compris, mais non limitativement, les domaines financier, sexuel ou à valeur d'image de l'enseigne ou de la structure à laquelle appar-tient le client.

6. Le coach n'entreprendra ni ne maintiendra un contrat de coaching dans le cas où d'autres activités ou relations existant entre lui et le client risqueraient de compromettre le contrat profes-sionnel de coaching.

7. La relation professionnelle entre le coach et le client est définie par un contrat et cette relation professionnelle prend fin avec la cessation du contrat. Toutefois, certaines responsabilités professionnelles se poursuivent au-delà de la cessation du contrat. Celles-ci comportent les cas suivants, mais ne s'y limitent pas : -- la maintenance du secret professionnel -- l'interdiction de toute exploitation de la relation précédente -- l'assurance de pourvoir au suivi si nécessaire.

8. Le coach se charge de fournir un cadre de travail adéquat, en ce compris la spécification de la nature du secret professionnel observé.

9. Si le coach prend conscience de conflits personnels, de problèmes médicaux ou de tout autre évènement susceptible d'interférer avec son aptitude à mener à bien son contrat, il mettra fin à son contrat d'une manière professionnellement responsable, c'est-à-dire en s'assurant que son client possède l'information complète requise pour prendre une décision éclairée quant au maintien de la relation contractuelle.

10. Le coach s'engage à poursuivre son développement professionnel et personnel de manière continue et à se maintenir à jour dans son domaine de compétence : thérapie, formation, su-pervision, congrès, lectures…Claude Schell Formation & Partenaires

Claude Schell Formation & Partenaires



Contactez-nous